decouvrir NA

Evènements et divers

26 juin
18h

Navailles

Le village qui vous accueille compte parmi les plus anciens du Béarn puisque c’est sous l’administration de l’Empire Romain, à l’aube de notre ère, que fut défrichée l’immense forêt qui couvrait la province et c’est dans l’une de ces clairières mises en culture que s’édifièrent les premières habitations de ce qui allait devenir NAVAILLES (du latin NOVALIS : nouvelles terres défrichées).  

Angos

Quant à ANGOS, commune autonome jusqu’en 1845 (8 mai), rattachée cette année-là à NAVAILLES par ordonnance du roi Louis Philippe, son étymologie est plus obscure. Plusieurs auteurs s’accordent pour y voir une forme d’occitan FANGAS (Fange, bourbier), encore que voilà bien longtemps qu’on ne s’embourbe plus dans ce charmant quartier de notre commune. A la fin des Xème et XIème siècles, NAVAILLES occupa une place prépondérante dans l’administration des Etats du Béarn où elle eut un rang de première et plus importante des dix, puis des dix-neuf baronnies. Le château, qui de son donjon du XIV ème siècle domine la vallée du Balaing, fut depuis le Haut Moyen-Âge jusqu’à la période moderne le siège du pouvoir dans notre village.Eglise

L’église dont l’origine remonte au XIIème siècle a été, presque entièrement, reconstruite en 1914. Cependant quelques vestiges de l’époque romane subsistent, tels les chapiteaux historiés de chaque côté du chœur. La curieuse tête de Saint Loup sculpture d’origine préromane, certainement une tête paléochrétienne  (ou une tête d'idole païenne christianisée), fut volée dans l'église au cours de travaux de restauration et de peinture à la fin des années 1990. Le porche roman est en plein cintre avec un remarquable tympan. Son chrisme a la particularité d'avoir une inversion de l'alpha et de l'oméga.

Enfin, mais ceci est du domaine de la découverte individuelle, NAVAILLES-ANGOS, offre le charme inépuisable de ses vallons où coulent le Balaing et le Gélis, paradis des pêcheurs et de ses promenades tout au long des chemins de crêtes et de randonnées, avec à l’horizon sud, nos montagnes resplendissant dans toute leur majesté.

Le Château de Navailles

Chateau neige1Siège de la seigneurie puis 1ère baronnie des Etats de Béarn (1216), la présence d’un château à Navailles est mentionnée pour la 1ère fois en 1046. Il s’agit, alors, d’un château dit  « à motte », construction en bois élevée sur une motte artificielle, selon un procédé qui apparaît autour de l’an Mil et se multiplie dans toute l’Europe.

C’est dans la seconde moitié du XIVème, que Giraude, baronne héritière de Navailles et son mari Roger-Bernard II de Foix-Castelbon ont fait  rebâtir le château de  Navailles, selon le modèle du château de Mauvezin, dont ils sont les seigneurs, et selon une technique élaborée par Gaston Fébus et Sicard de Lordat à Morlanne et Montaner.

Les Barons de Navailles se sont succédés en ces lieux jusqu’en 1346 date à laquelle, la baronnie passera par mariage au Grailly-Foix, Carmain-Foix, Andoins et Montaut-Benac dont est issu le Maréchal de Navailles, un des brillants militaires de Louis XIV.

En 1686, elle fut vendue aux Gontaut-Biron, illustre famille du Périgord dont ils sont les premiers barons, mais fortement implantés en Béarn.  Ils la revendirent rapidement (1694) à la famille  Desclaux-Mesplès, illustre au sein du Parlement de Navarre.

En 1850, le château fut racheté par Elie de Gontaut-Biron, le futur ambassadeur de France en Allemagne pendant la terrible période qui suivit la guerre de 1870, soit de 1871 à 1877. Tout en conservant la structure extérieure de l’antique forteresse, véritable palimpseste d’architecture, il réaménagea totalement l’intérieur, lui conférant un décor typique de la seconde moitié du XIXème siècle, alliant le style néogothique à celui du Second Empire, associé au confort le plus moderne. Les Gontaut-Biron en firent un lieu de réception admirable, y accueillant, pendant des décennies, nombre de célébrités du monde des lettres, des arts et de la politique. Toutefois, ils durent, à regret, s’en séparer en 1981 et le vendirent à M. et Mme Lacay-Burato. Cette dernière fut une artiste peintre de renom à qui l’on doit, entre autres, les fresques du Théâtre St. Louis de Pau.

Après sa mort, en 2003, le Château fut acheté par M. Jean-Gérard Pilloy et M. Xavier Guiraud de Saint-Eymart qui, depuis douze ans maintenant, contribuent à lui rendre son lustre d’antan …

En savoir plus sur le Château de Navailles...

     

Population de 1793 à 2015 : 

1793 1800 1806 1821 1831
768 616 705 697 762
1836 1841 1846  1851  1856 
745 832 844 850 881
1861  1866 1872 1876 1881
844 836 777 734 720
1886 1891 1896 1901 1906
730 709 730 715 699
1911 1921 1926 1931 1936
709 597 531 537 567
1946 1954 1962 1968 1975
540 541 586 588 630
1982 1990 1999 2006 2007
875 1123 1196 1321 1303
2009 2010 2015
1320 1329 1473

Graphique Evolution de la population de 1793 à 2015

 Evolution de la population

De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale. (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis INSEE à partir de 2000) 

Localisation

Navailles-Angos est une commune du département des Pyrénées-Atlantiques en région Aquitaine, à 12 km au nord de Pau. Avec près de 1.500 habitants, elle s’étend sur 14,2 km², d’Argelos et Astis au nord, Doumy et Sauvagnon à l'ouest, Serres-Castet et Saint-Castin au sud à Saint-Armou à l'est. Située au nord d'un bassin d'activités important, la commune de Navailles-Angos accueille un réseau d'artisans dynamiques (menuiserie, bâtiment, peinture, espaces verts, coiffure, ...) dont beaucoup travaillent à domicile. L'activité agricole, notamment céréalière, reste très importante.

Les habitants de Navailles-Angos s'investissent dans la vie du village par le biais des associations et des comités d'animation des quartiers.

Le patrimoine architectural comprend notamment un château, remanié au XIXème siècle, qui a conservé son donjon du XIVème siècle. 

Depuis 2008, le maire de Navailles-Angos est Monsieur Francis Hunault.

Les habitants de Navailles-Angos sont appelés Navaillais.

Navailles-Angos, Village agricole 

Navailles-Angos est un village traditionnellement agricole (élevage ou culture céréalière).  Bien que l’agriculture ait diminué, la commune compte, en 2015, 35 exploitations agricoles pour une surface agricole totale de 932ha, soit près de 64% de la surface totale de Navailles-Angos. Traditionnellement le quartier d’Angos est plus tourné vers l’élevage (Blonde d’Aquitaine, vaches laitières, veaux, canards, etc.)

Quelques producteurs écoulent leur production en circuit « local », en vendant directement au consommateur (produits laitiers, pâtés, saucissons, etc.)

Axes majeurs

La commune est desservie par les routes départementales 834 et 206.

Cliquer sur le plan pour l'agrandir

Plan du Village portrait 90x130

Le rattachement communautaire remonte aux années 70 avec, en 1973, la création du SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple) du Luy de Béarn. Cette structure avait pour principal but le développement économique et l’assainissement. Navailles-Angos, quant à elle, avait une double appartenance : la commune faisait partie du SIVOM du Luy mais aussi du SIVOM de Thèze. Avec l’aval des communes du SIVOM de Thèze, la commune a rejoint le District du Luy de Béarn.

La structure intercommunale se transforme en District en 1991 et acquiert une fiscalité propre, ce qui lui permet de percevoir directement le produit de la fiscalité locale.  

Le 1er Janvier 2001, la Communauté de Communes du Luy de Béarn (CCLB) est mise en place.

La CCLB exerce ainsi les 2 compétences obligatoires prévues par la loi du 6 février 1992 (le développement économique et l’aménagement de l’espace) ainsi que certaines compétences optionnelles. Le Président de la Communauté de Communes est M. Jean-Pierre Mimiague, conseiller de la commune de Serres-Castet.

En Janvier 2014, la Communauté de Communes du Luy de Béarn a fusionné avec la Communauté des Communes de Thèze, et est ainsi devenue la Communautés des Communes des Luys en Béarn.

Elle comprenait 22 communes : Argelos, Astis, Aubin, Auga, Auriac, Bournos, Carrère, Claracq, Doumy, Garlède-Mondebat, Lalonquette, Lasclaveries, Lème, Miossens, Montardon, Navailles-Angos, Pouliacq, Sauvagnon, Serres-Castet, Sévignacq,  Thèze et Viven.

En Janvier 2017, la Communauté de Communes des Luys en Béarn a fusionné avec les Communautés des Communes de Garlin et d'Arzacq. Elle a aussi intégré les communes de Caubios-Loos et Momas. Elle compte maintenant 66 communes.   

 

 R LA COMPOSITION DU TERRITOIRE

 L'intercommunalité en moins de 3 minutes : 

Carte du Canton de Thèze

Navailles-Angos fait partie du canton Terres des Luys et Coteaux du Vic-Bilh, une division administrative française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine. Le canton Terres des Luys et Coteaux du Vic-Bilh regroupe 72 communes.

Détail sur le canton : CLIQUEZ ICI

LOGO PANNEAU POCKET 2022 travaille HD

Newsletter

J’ai lu et j’accepte les Termes et conditions

Navailles-Angos en photos ....